Pour quelles raisons vos étudiants apprécient-ils LabNbook ?

« LabNbook, c’est une sorte de cahier de laboratoire où on écrit tout dedans. C’est un peu, une sorte de suivi. C’est comme si on faisait un compte-rendu sur un ordinateur qui peut être suivi par les étudiants et par les profs. Ils peuvent aller dessus pour voir ce qu’on a écrit, et commenter. C’est plutôt pratique ! »

Des interviews ont été conduites par une intervenante (qui n’appartient pas à l’équipe LabNbook !) auprès d’étudiants pour le suivi du projet HTTP. On y trouve pas mal de choses intéressantes, et notamment sur les raisons qui font que les étudiants aiment travailler avec LabNbook. Ci-dessous un petit résumé, dans lequel nous avons gardé de courts verbatims qui nous semblent instructifs :

  • LNB permet d’accéder, dans un même espace, aux outils nécessaires pour créer un rapport :
    « Mais avec les schémas inclus, avec les tableaux, les équations, c’est tout centralisé et on peut tout faire en même temps. Franchement, c’est sympa ça. »
  • Les outils sont spécialisés pour le travail scientifique :
    « En gros on peut faire des courbes, on peut faire nos courbes, les paramétrer nous-mêmes. Et je n’ai jamais su comment faire. Par exemple, sur Excel, je suis sûr qu’on peut le faire, mais en fait, Excel n’est pas forcément scientifique. »
  • LNB permet de travailler à distance :
    « C’est grave cool parce qu’on peut travailler chez soi, à l’IUT, enfin de partout. Ça c’est cool ! »
    « Alors que par exemple, les TP où on a LabNbook, où on ne doit pas rédiger [en même temps qu’on manipule]. Je trouve qu’ils ne sont pas trop stressants parce qu’on sait que si on n’y arrive pas, au moins on a du temps après. »
  • LNB facilite le travail itératif :
    « Et même, écrire, je trouve ce qui est pratique avec LabNbook c’est que si jamais tu peux écrire un truc, puis tu reviens, puis tu peux réécrire au milieu après. Parce que si tu fais sur papier, tu ne peux pas. Là, de travailler à plusieurs, on peut rajouter au milieu »
  • LNB permet d’organiser la collaboration dans le travail de groupe :
    « Je préfère LabNbook aux comptes rendus on va dire classiques parce qu’en fait, quand on fait un compte-rendu à la main, classique, on se retrouve vite à… celui qui fait le compte-rendu, limite, il ne fait pas le TP, il est en train de rédiger. »
    « On se répartit les tâches. Mais ce n’est pas parce qu’on se répartit les tâches qu’on ne va pas travailler sur la question de l’autre. On se répartit les tâches, mais on s’entraide quand même. »
    « Puis on peut être plusieurs sur un même fichier. [Personne n’est obligé de] quitter le logiciel pour que quelqu’un d’autre l’utilise. Là, on est tous réunis sur un même projet, on peut avancer tous en même temps, et ça je trouve que c’est super cool ! »
    « En plus on peut facilement voir quand les gens ont modifié un truc ou pas. Il met que ça a été modifié, par la dernière personne qui a modifié. On peut tout voir facilement, je trouve ça très utile. »
  • LNB aide les étudiants
    • par le guidage mis en place dans la mission (structuration, consignes, etc.) :
      « C’était plus guidé sur LabNbook : ce qu’on devait faire, les questions qu’on devait aborder. Maintenant, c’est un peu moins parce qu’on nous laisse plus en autonomie sur la rédaction. Mais au début, ça nous indiquait bien ce qu’on devait faire. »
    • grâce aux rétroactions fournies par les enseignants :
      « Des fois même, j’ai vu que l’enseignant peut marquer des choses et interagir avec nous. Des fois, ils mettent des questions qui peuvent nous guider. Par exemple, quand notre prof de physique, en l’occurrence, il faisait des annotations, sur notre compte-rendu, on y avait directement accès. Même là, par exemple, pour les révisions, on y a de nouveau accès si on veut regarder ce qui n’allait pas. Et ça, je trouve ça bien qu’on puisse avoir un retour rapide et clair. »
  • LNB permet une grande liberté d’utilisation :
    « Soit on a vraiment une page vide et on doit tout faire de A à Z. Et dans ce cas-là, c’est bien parce qu’on peut structurer, on peut organiser ça comme on veut. »
  • LNB est facile à prendre en main :
    « Puis, c’est assez facile à utiliser et assez facile à comprendre. Il n’y a pas besoin d’avoir un manuel à côté. J’ai commencé dessus, du coup, au deuxième semestre vu que je ne faisais pas physique au premier semestre. Au début, un peu à tâtons, puis après on comprend vite comment ça marche, ce n’est pas très compliqué. »
    « C’est limite plus facile qu’un Google Doc où des fois, tu as des personnes qui n’arrivent pas à ouvrir le document parce que la personne qui a envoyé, elle n’a pas mis qu’on pouvait le modifier. Là c’est automatique, donc on a tout sous la main. »
  • LNB permet de gagner du temps :
    « Sur feuille, il y en a un seul qui écrit et des fois ça peut être lent. Ça peut ralentir. Je pense ça peut aller plus rapidement sur LabNbook. Et puis même pour les profs aussi, ça peut être plus simple. »

Sinon, de façon plus générale, voici ce que nous avons remarqué lors de nos études de suivi

  • Les étudiants sont très influencés par l’attitude de leur enseignant envers LNB :
    • si l’enseignant n’est pas à l’aise avec LNB ou n’est pas convaincu de son utilité, les étudiants risquent de ne pas être motivés non plus,
    • les étudiants sont souvent satisfaits de la plateforme lorsque leur enseignant l’utilise pour suivre leur travail et pour leur faire des retours.
  • Plus les étudiants utilisent LNB (différents TP, différentes matières), plus ils l’apprécient : la phase d’apprentissage est passée, les étudiants acquièrent des routines et le gain de temps est vraiment tangible. D’ailleurs certains étudiants regrettent que LabNbook ne soit pas utilisé de façon plus systématique dans leurs différentes UE ou de ne pas avoir la possibilité d’utiliser LabNbook de leur propre initiative en créant des rapports pour des UE dans lesquelles les enseignants n’ont pas créé de mission (ça viendra).

Pour être tout à fait honnête, il y a quand même des points négatifs évoqués par les étudiants. Les deux principaux sont :

  • Des difficultés pour utiliser certains outils, principalement l’éditeur d’équations et l’outil de traitement de données :
    • pour l’éditeur d’équations on essaie de débugger (mais ce n’est pas toujours facile car nous n’en sommes pas les développeurs) ;
    • pour l’outil de traitement de données, une toute nouvelle version, plus complète et plus ergonomique, va arriver début 2023.
  • L’impossibilité d’éditer un même Labdoc à plusieurs de façon synchrone : oui… et pourtant nous ne prévoyons pas de changer ce comportement. Conseillez à vos étudiants de faire des petits Labdocs, ça solutionne le problème !

Suivre le travail de vos étudiants de façon plus efficace

Pouvoir suivre l’évolution du travail des étudiants est un des avantages apportés par LabNbook. Ce suivi peut cependant être chronophage car il implique de lire à plusieurs reprises les productions des étudiants même si elles ont peu évolué. Pour vous aider, il existe actuellement une étoile qui indique si des nouveautés sont présentes dans un labdoc depuis votre dernière lecture (cliquer sur l’étoile pour la faire disparaitre et indiquer que le labdoc a été lu). Il y a maintenant mieux pour vous faire gagner du temps : vous pouvez afficher les modifications apportées aux labdocs depuis votre dernière relecture !
1. Dans le rapport de l’étudiant, cliquez sur le bouton qui permet de mettre en évidence les modifications

This image has an empty alt attribute; its file name is image.png

Le rapport est alors “gelé” (c’est à dire que si les étudiants modifient le rapport, la version qui est affichée sur votre écran ne prend pas en compte ces modifications) et tout ce qui a été ajouté ou supprimé depuis votre dernière lecture est mis en évidence.
Une démo est disponible ici : http://videos.univ-grenoble-alpes.fr/video/24824-labnbook-visualiser-des-modifications-sur-un-labdoc-texte/

2. Une fois la relecture d’un labdoc effectuée, faites disparaître l’étoile du labdoc en cliquant dessus. Cela vous permettra de visualiser, lors d’une relecture ultérieure, uniquement les prochaines modifications apportées par les étudiants .

3. Pour ne plus mettre en évidence les modifications dans les labdocs, appuyez sur le bouton +/- ou le flocon de neige si vous souhaitez aussi dégeler le rapport afin qu’il se synchronise avec la version des étudiants

A noter que deux limitations sont liées à cette nouvelle fonctionnalité :

  • la mise en évidence des modifications ne concerne, pour l’instant, que les labdocs texte,
  • l’activation de la mise en évidence des modifications empêche d’annoter le rapport.

“LabNbook sur le pouce”, les 2ème et 4ème jeudis du mois

Nous mettons en place des séances bimensuelles d’aide et de conseils aux enseignants les 2ème et 4ème jeudi du mois, de 12h30 à 13h30.

Ces séances sont en présentiel à l’UGA ou à distance et ne nécessitent pas d’inscription de la part des participants. Il suffit de prendre un sandwich et de venir ou de se connecter, un formateur LabNbook assure la permanence.

Les infos détaillées pour nous rejoindre sont transmises sur la liste de diffusion “labnbook-info”. N’hésitez pas à demander par mail votre inscription à cette liste.

Un partenariat HTTP-LabNbook fructueux

Le projet HTTP se termine ce mois-ci. Grâce au partenariat avec HTTP, LabNbook a évolué sur de multiples aspects :

  • Traduction en anglais
  • Ajout d’un rôle de « gestionnaire pédagogique »
  • Amélioration du suivi synchrone des étudiants
  • Améliorations de l’outil dessins, avec ajout de plusieurs bibliothèques d’images scientifiques
  • Amélioration de l’interface de mise en équipe
  • Etc.

Sur le site d’HTTP, sont décrites les 37 actions du projet. Parmi celles-ci, dix ont utilisé LabNbook. Nous vous invitons à consulter les vidéos, particulièrement instructives, qui présentent ces actions :

  • APPOptique : Approche Par Problème pour l’Optique géométrique
  • ATIPICS : Apprentissages Territoires Innovation Pédagogie Inversée Cartographie Sensible
  • FlexElec : Introduire plus de flexibilité dans l’enseignement de l’électricité en L1
  • G@me F@ctory : Hybridation des jeux d’entreprise
  • HEDI : Travaux pratiques Hybrides Enseignement DIfférencié
  • HOGEN : Hydraulics On GENially : Hybridation de travaux pratiques en hydraulique
  • HYMNE : HYbridation des travaux pratiques Matériaux miNEraux
  • HYTRA : HYbridation d’enseignements TRAnsversaux
  • SAMDI : enseignement de Structure Atomique et Moléculaire par APP, adaptation au Distanciel
  • Virtual Cell Analysis : Analyse virtuelle de la cellule normale et pathologique

Bonus pour ceux qui ont lu la news jusqu’au bout : une petite photo de certains membres de l’équipe LabNbook lors de la soirée de clôture de HTTP !

Evolutions techniques de LabNbook

Avec la tenue des Rencontres LabNbook, il est temps de faire le point sur les dernières évolutions de la plateforme et sur ce qui devrait arriver en 2022-23.

Commençons par ce qui est, dès à présent, disponible dans la plateforme :

  • Le suivi synchrone des étudiants par les enseignants a été amélioré (tout cela a été détaillé dans un précédent post).
  • La V1 du plugin de connexion Moodle-LabNbook a été publiée et envoyée aux administrateurs des Moodle connectés à LabNbook. Cette nouvelle version a été simplifiée et rendue plus robuste. Si vous ne voyez pas de modification dans les interfaces Moodle quand vous créez une activité LabNbook, rappelez à vos administrateurs qu’il est temps de mettre à jour le plugin !
  • L’interface de première connexion permet aux étudiants de créer un compte LabNbook via un code de classe ou de lier leurs comptes Moodle à LabNbook. Nous avons revu l’ergonomie de cette interface afin d’éviter que les étudiants ne se créent plusieurs comptes, ce qui rend la gestion complexe pour les enseignants.
  • L’interface de mise en équipe a subi un lifting intégral. Cette interface est un point névralgique de LabNbook puisqu’elle permet d’attribuer les missions aux étudiants. Nous sommes persuadés qu’elle est maintenant plus explicite et ergonomique, et que le travail des enseignants sera simplifié.
  • Les étudiants qui travaillent sur de grands écrans se sentaient parfois à l’étriquée dans LabNbook. Ils peuvent maintenant gérer leurs espaces de travail en modifiant la largeur de leur rapport et la hauteur des Labdocs.
  • L’outil de dessin a été amélioré sur plusieurs points. Les plus notables concernent les bibliothèques d’images :
    • une nouvelle bibliothèque d’objets a vu le jour en génie des procédés,
    • les enseignants peuvent maintenant ajouter des objets dans la bibliothèque locale d’un Labdoc pré-structuré dans une mission. Ces objets peuvent même être ajoutés aux bibliothèques génériques de l’outil dessin si vous nous en faites la demande.
  • Dans la table de suivi des rapports, les enseignants peuvent maintenant choisir d’afficher ou non (case “hors de mes classes”) les rapports de leurs étudiants qui ont été créés par des enseignants dans d’autres classes que les leurs. Ceci permet surtout d’accéder aux rapports des étudiants qui ont rattrapé leur TP dans un autre groupe de TP.
  • Il est maintenant possible de suivre l’activité d’une classe entière. Pour cela, il faut aller dans l’onglet “Rapports”, choisir une classe et une mission afin d’afficher, sous le tableau des rapports, une “heatmap” du travail des équipes d’étudiants. N’hésitez pas à nous dire si ce nouveau moyen de suivre vos étudiants est utile.

Pour ce qui est du futur, il y a d’abord ce qui est en cours de réalisation (certains prototypes ont été présentés aux Rencontres) :

  • Il sera bientôt possible d’afficher les modifications apportées par les étudiants à leur rapport (Labdocs textes) entre deux suivis du rapport par l’enseignant. Mise en production prévue : septembre 2022.
  • L’outil de traitement de données est repris en intégralité afin d’améliorer son ergonomie et de permettre des ajustements automatiques des données en minimisant le Chi2. Mise en production prévue : septembre 2022.
  • L’éditeur d’équations va être amélioré (ergonomie, bugs). Mise en production prévue : septembre 2022.
  • Un outil d’évaluation des rapports à l’aide d’une grille critériée est en cours de réalisation. On tente de faire un outil suffisamment versatile pour qu’il puisse répondre à toutes vos demandes. Mise en production prévue : 1er semestre 2022-23.

… et ce qui est prévu prochainement :

  • Nous voulons connecter LabNbook à Shibboleth, l’annuaire de toutes les universités et établissements secondaires en France. Mise en production prévue : octobre 2022.
  • Des Labdocs pour faire du code (Julia, Python, R) vont être ajoutés dans LabNbook. Nous envisageons un prototype pour décembre 2022 et une mise en production début 2023.

Et nous avons encore une foultitude de choses à réaliser que nous n’oublions pas. En vrac :

  • Nouveaux tableaux de bord de suivi de l’activité :
    • au niveau de la collaboration des étudiants,
    • ou à destination des étudiants eux-mêmes.
  • Amélioration de l’affichage des annotations pour les étudiants.
  • Rapports “correction” attachés à chaque mission.
  • Partage facilité des données expérimentales au sein d’une classe.

Retour sur les Rencontres du 23 juin dernier

Une session de plus pour les Rencontres LabNbook !

Le matin, 4 sessions de formations ont été proposées (découverte, intermédiaire, avancée – en présentiel et à distance) ainsi qu’un atelier de formation sur la scénarisation des démarches expérimentales.

L’après midi s’est tenue en plénière avec :

Merci à tous les présents ainsi qu’aux connectés.

Fermer le menu